À Toulouse, une comptable de 64 ans a reconnu avoir détourné près de 100 000 euros au préjudice d’une société gérant des Ehpad. Le tout pour « financer son addiction au jeu ».

Elle pensait avoir (enfin) touché le gros lot. Raté ! Cette femme est âgée de 64 ans, c’est une ex-comptable pour une société qui gère des Ehpad basés dans toute la France. Elle a été il y a peu auditionnée par les policiers du Groupe Fraudes de la sûreté urbaine Rive gauche, à Toulouse.

Sa technique ? des faux travaux de jardinage

En effet, durant un an, entre 2021 et 2022, elle a détourné près de 100 000 euros en créant un système de fausses factures. Et ce,« un mois à peine après son embauche » selon des sources policières. En utilisant le nom d’un paysagiste travaillant pour la société, elle émettait des factures pour de faux travaux de jardinage. De ce fait, cette dernière joignait l’un de ses propres RIB pour toucher l’argent.

Sans doute surprise par l’inflation subite de son budget espaces verts, la société qui l’employait a fini par découvrir le pot aux roses. De ce fait, s’en sont suivis mise à pied et dépôt de plainte

Casino et poker en ligne : l’addiction au jeu

Devant les enquêteurs, la sexagénaire a reconnu les faits, lundi 22 mai 2023. « Elle a expliqué avoir voulu financer son addiction au jeu. Elle aime apparemment jouer au casino et au poker en ligne », explique Actu Toulouse une source policière.

Laissée libre, cette femme « déjà condamnée par le passé pour escroquerie »répondra prochainement de ses actes à la barre du tribunal correctionnel de Toulouse.

Retrouvez notre dernier article en cliquant ici.

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0